L’objectif de Link Mobilité est d’aider les salariés en mobilité géographique, qu’ils soient expatriés ou français,  à s’installer dans leur nouveau lieu d’habitation, afin de pouvoir se concentrer au plus vite sur leur nouveau poste.

Actualités

Le conjoint, facteur clé du succès de l’expatriation

Aujourd’hui, les entreprises qui proposent une mobilité internationale prennent de plus en plus conscience de l’importance du conjoint dans la réussite de l’expatriation.


Bien qu’elles accompagnent mieux le conjoint dans cette étape, notamment en proposant les services d’un chasseur de tête pour leur reclassement, elles ont tendance à négliger son rôle clé.




Avant le départ

La quantité et la qualité de l’information donnée aux familles, ainsi que l’assistance dont ils bénéficient avant le départ progressent. Pourtant, c’est sur place que tout se joue. Travailler est un bon moyen de s’intégrer, mais ce n’est pas une garantie pour que l’expatriation soit un succès. Les perspectives du conjoint dans le pays d’intégration doivent tenir une place importante dans le projet global d’expatriation sous peine d’en menacer la réussite.



Sur place

Bien que les réseaux d’expatriés permettent de faciliter l‘intégration, cela reste une étape difficile à vivre ; beaucoup souffrent d’épisodes dépressifs, d’isolement, même si ils ont une activité professionnelle qui les satisfait.

De plus, les salariés et leurs conjoints sous-estiment trop souvent l’ampleur des changements auxquels ils vont devoir faire face. Le projet avant le départ ainsi que l’accompagnement à l’arrivée doivent être assez solides pour résister au choc. Ainsi, le conjoint doit avoir sa place dans la communication avec l’entreprise, presque autant que le salarié expatrié.



Afin de s’assurer du succès de l’expatriation, le conjoint doit être partie intégrante, non seulement du projet initial et de l’accompagnement, mais également du suivi périodique par les services RH.



Dernière étape, le retour dans le pays d’origine. La plupart des retours n’ont pas été décidés par le salarié ; ce qui rend cette « ré expatriation » d’autant plus difficile. Les entreprises auront donc intérêt à considérer les enjeux du retour autant qu’ils ont considérés ceux du départ.




Source : Les Echos

Retrouvez-nous
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags

© 2015 by Link Mobilité. All rights reserved. | Conditions générales | Terms and conditions |

  • LinkedIn - White Circle
  • w-facebook
  • Twitter Clean

Making relocation successful