L’objectif de Link Mobilité est d’aider les salariés en mobilité géographique, qu’ils soient expatriés ou français,  à s’installer dans leur nouveau lieu d’habitation, afin de pouvoir se concentrer au plus vite sur leur nouveau poste.

Actualités

Les expatriés français nous parlent protection sociale et employabilité

La 4e édition du Baromètre 2016 « Les expatriés et la protection sociale », réalisé à l’initiative d’Humanis et en partenariat avec lepetitjournal.com vient de paraître.


Les chiffres sont issus d’une enquête effectuée en ligne auprès de 2 356 Français majeurs résidant à l’étranger sur la période du 4 au 15 janvier 2016.


⇒La protection sociale « à la française » manque à 7 Français expatriés sur 10 !


Parmi les Français expatriés sondés, 53% répondent que le système de soins « à la française » leur manque. Ce qui place la protection sociale en 3ème position, après la famille (75%) et la culture (56%), dans ce qui manque le plus aux Français de l’étranger.

D’ailleurs, pour les ¾ des expatriés, garder un lien avec le système de protection sociale français (retraite, sécurité sociale) est très important.



L’enquête met en avant les points suivants :


• Les Français préparent davantage eux-mêmes leur protection sociale (retraite, santé, arrêt de travail, chômage) avant de partir à l’étranger : 46% en 2016 vs 36% en 2015 et 31% en 2014. Parmi le reste des personnes sondées, 19% disent ne pas s’en être préoccupé car cela a été géré par leur entreprise.


• Les expatriés se renseignent davantage avant de partir sur leur couverture sociale à l’étranger (27% ne se sont pas renseignés en 2016 vs 34% en 2015), principalement auprès de leurs entreprises (27%), mais également auprès de relations professionnelles ou personnelles (23%), de la caisse de Sécurité sociale (18%) et du réseau local/bouche à oreille/associations d’expatriés (15%). Les sites internet dédiés aux expatriés se développent aussi fortement (9% en 2016 vs 3% en 2015).


• De manière générale, les Français expatriés s’estiment bien informés sur la santé et la prévoyance (54% en 2016 vs 45% en 2015) mais beaucoup moins concernant la retraite : 60% se disent mal informés.



⇒ Comment les Français expatriés sont-ils couverts à l’étranger ?


Il est fortement conseillé aux Français souhaitant s’expatrier de souscrire 4 couvertures : - une couverture retraite - une couverture santé - une couverture en prévoyance - une couverture d’urgence assistance-rapatriement



Couverture santé

Dans le cadre de l’enquête, il apparaît, de manière logique, que la couverture santé est la plus souscrite : 81% des sondés se disent couverts. Un taux élevé et stable depuis plusieurs années mais qui illustre tout de même le fait que près d’1 Français expatrié sur 5 n’est pas couvert (pour 55% à cause d’un coût de souscription trop important).



Couverture retraite

44% des répondants (expatriés actifs) déclarent cotiser à un dispositif de retraite en plus du régime local obligatoire. Cette couverture est le plus souvent gérée par l’employeur (28%).

Le dispositif de retraite le plus courant se fait via un système privé local par capitalisation (58% en 2016 vs 49% en 2015). L’autre moitié cotise principalement à la retraite complémentaire Agirc-Arrco, ou à la retraite de base française ou encore à un système privé Français par capitalisation (épargne retraite).

Ce taux (couverture retraite) est en hausse par rapport à 2015 où il était de 38%, mais il montre néanmoins que près de la moitié des expatriés (49% vs 56% en 2015) ne cotisent toujours pas à la retraite, en plus du régime local obligatoire. Couverture en prévoyance

La couverture en prévoyance (qui couvre entre autres les risques lourds d’invalidité, d’incapacité ou de décès après un accident) est souscrite par 42% des expatriés Français, la plupart du temps via leurs entreprises (27%).


Couverture assistance-rapatriement

46% des expatriés déclarent avoir souscrit cette assurance. D’après les résultats de l’enquête, elle est davantage choisie par les expatriés les plus aisés, avec enfants et partis dans les destinations les plus lointaines (Asie, Australie, Pacifique).



⇒ Quel est l’impact de l’expatriation sur l’employabilité ?


Les Français expatriés sont convaincus à 86% qu’ils acquièrent des compétences à l’étranger qu’ils n’auraient pas pu avoir en France. Ils pensent également, pour 79% d’entre eux, que cette expérience leur permettra d’obtenir un profil plus attractif pour les employeurs Français.

Cependant, ils sont plus mitigés sur le fait que cette expérience leur permettra d’accéder, à leur retour en France, à des responsabilités plus grandes (oui pour 59%) et à un niveau de rémunération plus élevé (oui pour 51%).

De manière générale, 95% des Français résidants à l’étranger recommanderaient à leurs proches de tenter l’expérience de l’expatriation…


L’expatriation est donc vue et vécue comme un véritable tremplin pour l’emploi ! D’ailleurs, 68% des expatriés Français vont jusqu’à dire qu’il est, selon eux, aujourd’hui, plus facile de trouver un emploi à l’étranger qu’en France.


Source : Baromètre 2016 « Les expatriés et la protection sociale » – Humanis & lepetitjournal.com

Retrouvez-nous
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags

© 2015 by Link Mobilité. All rights reserved. | Conditions générales | Terms and conditions |

  • LinkedIn - White Circle
  • w-facebook
  • Twitter Clean

Making relocation successful